La construction et l’exploitation des bâtiments seraient responsables de 38 % des émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie, d’après le « Rapport sur la situation mondiale des bâtiments et de la construction : 2020 » de la GlobalABC. Afin de réduire son impact environnemental, le secteur du bâtiment doit explorer de nouvelles façons de construire et opter pour des modes constructifs plus durables.

Comme nous le rappelle la crise sanitaire actuelle, la notion de résilience urbaine est indissociable de celle de bâtiment durable. Notre société est, à juste titre, très exigeante envers les bâtiments d’aujourd’hui et de demain. Ils doivent allier performance, durabilité et design, mais il faut aussi les fabriquer vite, bien, tout en incluant la dimension d’adaptabilité.

La construction modulaire est l’une des réponses proposées par de nouveaux acteurs pour répondre à la problématique de frugalité dans l’immobilier.

La construction modulaire, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, l’architecture ou construction modulaire hors-site repose sur le concept de module et de répétition. Les bâtiments sont dotés d’un ensemble de macro-éléments formant les modules, lesquels sont préfabriqués entre 80 et 85 % directement en atelier. Ces pièces sont ensuite transportées et assemblées sur le chantier et peuvent être superposées pour obtenir plusieurs étages.

Ce système constructif présente de nombreux avantages en termes de rapidité de fabrication et de mise en place, de qualité de fabrication industrielle, de sécurité, de conditions de travail et de maîtrise des coûts.

Des bâtiments réversibles et évolutifs

Par son assemblage d’éléments standardisés préfabriqués, ce principe constructif permet de construire des bâtiments réversibles et évolutifs, la capacité d’un bâtiment à évoluer au cours de sa vie étant aujourd’hui un critère essentiel dans les projets de construction. La réversibilité voire la démontabilité de tout ou parties du bâtiment doit être possible afin de s’adapter rapidement aux évolutions d’usages. Au-delà d’une solution anticipée pouvant accueillir des logements et permettant de transformer ces immeubles en espace tertiaire par la suite, l’évolutivité des bâtiments permet un allongement de leur durée de vie. Ces transformations peuvent aussi bien concerner les aménagements intérieurs que la structure ou l’enveloppe du bâti.

Le modulaire pour réduire l’impact carbone du bâtiment

Le secteur du bâtiment représente environ 19 % de la production de déchets du BTP, soit 46 millions de tonnes par an en France. Dans ce contexte, l’approche modulaire répond aux attentes grandissantes en matière de bilan carbone et de gestion des ressources. D’une part, l’industrialisation de la construction permet l’utilisation de la juste quantité de matière nécessaire au projet tandis que la gestion des déchets est déplacée à 80 % en atelier, selon l’ACIM (Acteurs de la Construction Industrialisée et Modulaire), sur un site adapté à cette démarche.

De plus, faire de chaque élément du bâtiment une pièce réutilisable permet de diminuer la production de déchets issus de la déconstruction et de la production des matériaux. Dans un schéma d’économie circulaire, l’architecture modulaire favorise le réemploi de composants mais aussi la valorisation de ressources locales comme le bois.

Enfin, là où un chantier traditionnel implique de nombreux déplacements routiers synonymes de pollution et de nuisances, les modules ne nécessitent qu’un seul trajet de l’usine au site.

L’architecture modulaire favorise le réemploi de composants mais aussi la valorisation de ressources locales comme le bois.

Un marché en plein expansion

Malgré de nombreux atouts, la construction modulaire est encore peu répandue et a des difficultés à se faire une place. Si les coûts de construction en modulaire ne sont pas toujours inférieurs à ceux de la construction traditionnelle, il faut cependant raisonner dans une logique de coût global. Avec des délais de chantier réduits de plusieurs mois, les maîtrises d’ouvrages peuvent vendre ou louer plus rapidement leurs bâtiments. Aussi, les exigences environnementales bousculent les codes et devraient permettre à la construction modulaire de faire valoir ses atouts. D’ici 2022, le marché augmentera de 4 % par an en moyenne, selon une étude réalisée par Xerfi Reasearch. Il pourrait représenter 3 milliards d’euros, soit 25 % des constructions de nouveaux logements dans une dizaine d’année, selon une étude des Échos.

Face à l’urgence climatique et à l’évolution socioculturelle rapide et imprévisible de notre société, le secteur de la construction doit savoir répondre à ses défis sans perdre en productivité. La filière de la construction modulaire, qui regroupe de plus en plus d’acteurs, a adopté une logique d’industrialisation. Elle bâtit en système mais ne « copie colle » pas ses bâtiments : l’efficience de ce mode constructif ne rime pas avec monotonie architecturale. Il est possible d’allier une architecture modulaire, une qualité architecturale, une qualité de vie avec un impact environnemental réduit.

La filière de la construction modulaire a adopté une logique d’industrialisation. Elle bâtit en système mais ne « copie colle » pas ses bâtiments.

Deux exemples de projets en construction modulaire

Le collège Marius Berliet à Saint-Priest

Avec des travaux commencés en octobre 2019, le collège a accueilli 750 élèves en septembre 2020. La construction de ce collège par assemblage de modules de bois a permis de répondre à une forte contrainte de temps de la Métropole de Lyon face à l’arrivée d’un grand nombre d’élèves.

La résidence sociale « Fronton » à Toulouse

Cette résidence de 50 logements sociaux utilise le procédé de construction modulaire. L’opération a retenu ce mode constructif notamment du fait de sa localisation en site occupé, impliquant la nécessité de développer un chantier propre et à faible nuisances. Les modules ont été montés en dix jours et le projet s’est étalé sur cinq mois au total en incluant les réflexions sur les espaces verts et les VRD du site. A l’aide de module préfabriqués en CLT (bois lamellé croisé), les logements sont arrivés entièrement finis, n’attendant plus qu’à être raccordé à l’eau et l’électricité. Ils ont été juxtaposés et empilés directement sur le chantier.


La résidence sociale Fronton à Toulouse. © P.Ruault / Utilisation du procédé modulaire bois © P.Ruault

« Le “matériau“ de base du projet est donc un module – se prêtant bien à la programmation de petits logements individuels de 20, 24 et 32m2 – distingué en 3 types, entièrement construits et aménagés en atelier, façade vitrée et occultation coulissante en aluminium incluses. Ces modules sont conçus comme des chambres d’hôtel, leur structure autoportante et indépendante (en CLT de 50 à 100mm) est d’une largeur unique de 3,50m pour être normalement transportés par la route. […] Ce type de construction modulaire offre des standards de qualité supérieurs, y-compris environnementaux et sociaux (confort de travail des ouvriers à l’atelier) et la “petite série“ artisanale offre au système une flexibilité suffisante pour nous donner à penser que l’on peut produire une architecture modulaire économique, de qualité et spécifiquement adaptée à son contexte. » Guillaume Pujol, architecte associé, ppa•architectures, Toulouse.

 

Sources :

Rapport de situation mondial 2020 pour les bâtiments et la construction

http://www.acim.pro/blog/

https://www.batiactu.com/edito/marche-constructions-modulaires-progressera-4-par-an-58140.php

https://www.xerfi.com/presentationetude/Le-marche-des-constructions-modulaires-a-l-horizon-2022_9BAT34/teaser

https://www.lesechos-etudes.fr/etude/habitat-modulaire/

https://www.cougnaud-construction.com/construction-modulaire-2/architecture-modulaire/

https://www.letemps.ch/culture/larchitecture-modulaire-un-atout-futur

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/01/14/l-architecture-durable-devra-etre-modulable_5408704_3232.html

http://www.acim.pro/wp-content/uploads/2020/09/CAHIERS-TECHNIQUES-DU-BATIMENT-Septembre-2020.pdf

https://hors-site.com/magazine-hors-site-n11/

https://www.batiweb.com/actualites/developpement-durable/la-construction-modulaire-hors-site-pour-gagner-en-productivite-2020-10-21-36955

https://www.ecoparc.ch/forum-19

https://www.adoma.cdc-habitat.fr/adoma/L-entreprise/Qui-sommes-nous-/Adoma-construit/Bien-construire-pour-bien-loger/Fiches-residence/p-552-Le-logement-accompagne-en-modulaire-innovation-et-performance.htm

https://www.youtube.com/watch?v=cuNXTAyao74

https://www.ecologie.gouv.fr/dechets-du-batiment